Accueil > Articles de presse > Eclairage public : Saint-Leu veut faire chuter sa facture d’au moins 50 %
Retrouvez-moi sur Facebook
Facebook
Soutenez-moi sur Facebook
Soutien
Rejoignez mon Comité de soutien
Comité de soutien Sébastien Meurant
Retrouvez-moi sur Twitter

Eclairage public : Saint-Leu veut faire chuter sa facture d’au moins 50 %

La commune a commencé l’installation de 350 nouvelles ampoules LED de la société française Ledex sur ses candélabres. Celles-ci devraient permettre des économies d’énergie importantes pour la ville.

Une nouvelle lueur éclaire désormais certaines rues de Saint-Leu-la-Forêt. Depuis la semaine dernière, les équipes techniques de la ville sont à pied d’œuvre pour remplacer les ampoules traditionnelles des candélabres par de nouvelles LED révolutionnaires, commercialisées par la société Ledex, basée à Chambly (Oise). Une première en Ile-de-France.

L’opération a pris quelques mois de retard car la livraison a été repoussée à plusieurs reprises. Ce sont, dans un premier temps, 350 des 2 200 points lumineux de la commune qui vont être équipés de cette nouvelle technologie.

«Notre objectif n’est pas de tous les remplacer d’un seul coup. Nous allons commencer par des sites pilotes et nous ajusterons ensuite », précise Loïc Drouin, conseiller municipal (LR) délégué à la communication de la ville. Sont pour l’instant privilégiés des axes centraux et passants comme l’avenue des Diablots ou le boulevard Jean-Rostand. Ainsi que des ruelles souffrant d’un déficit d’éclairage.

Baptisée « E40 LED Liquid », cette ampoule baignant dans une huile de synthèse produirait une lumière « plus uniforme, moins orangée ». Et surtout, consommerait deux fois moins d’énergie. Mais cette innovation a un coût. Si les frais d’installation sont limités grâce à un culot adaptable sur les lampadaires existants, une E40 est vendue au prix de 251,39 € l’unité, contre 30 € pour un modèle classique.

«C’est un investissement, mais nous tablons sur des économies significatives sur le coût de l’éclairage public, de moins 50 %, voire moins 75 % à l’horizon 2020 », souligne Loïc Drouin. A l’heure actuelle, le budget de fonctionnement de l’éclairage s’élève à 300 000 € par an.

La ville compte bien également profiter des avancées techniques permises par les E40. Connectées, celles-ci sont géolocalisées et gérées à distance par ordinateur. Véritable ampoule «intelligente », elles offrent une luminosité modulable. De même, une ampoule défectueuse peut être immédiatement identifiée. «Aujourd’hui, pour avoir cette information, les agents sont obligés d’allumer le réseau et d’effectuer des rondes en camion. D’autres commandes suivront », affirme l’élu.

Source : Le Parisien

 

Partager cette page :
Facebook
Twitter
Google +
Linkedin
Viadeo
Pinterest
Email
Département du Val d'Oise Saint-Leu-la-Fôret