Accueil > Articles de presse > Hommage à Gilles Leclerc
Retrouvez-moi sur Facebook
Facebook
Soutenez-moi sur Facebook
Soutien
Rejoignez mon Comité de soutien
Comité de soutien Sébastien Meurant
Retrouvez-moi sur Twitter

Hommage à Gilles Leclerc

De nombreuses personnes se sont associées à la famille, en présence de Sébastien Meurant et des membres de son équipe municipale. Un an après l'attentat au Bataclan, le Maire de Saint Leu a tenu à rendre hommage à Gilles Leclerc, jeune fleuriste saint loupien, à qui la vie promettait tant. 

« Nous sommes ici pour témoigner à la famille de Gilles, notre solidarité et notre sympathie. Nous sommes ici aussi pour comprendre et ne pas renoncer devant les dangers qui menacent.
Le 13 novembre 2015 a été un déchainement de haine. Ce n'était pas la première fois que la France était frappée par des barbares islamistes, mais c'est la première fois où un Président a déclaré que la France était en guerre.
Jusque-là un climat insidieux d'accoutumance à l'inacceptable était parvenu dans les hautes sphères à occulter le réel.
Le politiquement correct encourageait à cacher la poussière sous le tapis.
Pourtant depuis les premiers attentats terroristes de 1995, beaucoup de choses ont changé pour les citoyens français ordinaires. Vigiles dans presque tous les grands magasins, policiers devant les lieux de cultes et les écoles juives, fouille systématique aux aéroports, violences urbaines permanentes contre les force de l'ordre et multiplication des zones de non-droit où l'islamisme et les trafics en tout genre prospèrent de concert. Nous en sommes arrivés à un point ou un ministre socialiste a parlé de 100 Molenbeek en France !!!
Oui M. le Président, nous sommes en guerre contre le totalitarisme islamique.
L'enjeu est de défendre chez nous, en France et en Europe notre héritage, nos racines, en un mot notre civilisation face à la barbarie islamiste.
Il existe au grand jour une guerre déclarée par une religion conquérante et guerrière, l'islam sunnite non réformé - contaminé par le wahhabisme depuis des décennies - à toutes les autres religions de l'humanité (et aux mauvais musulmans), puisque le monde de la mécréance est Un. Il suffit de comparer l'extrême tolérance des Occidentaux envers les islamistes avec la persécution des minorités chrétiennes, juives, païennes, chiites, bouddhistes ou hindouistes dans les pays musulmans pour constater que la tolérance, tout comme la guerre de religion, est bien dans un seul sens.
Gilles a été une victime de cette barbarie.
Une victime innocente, un jeune homme arraché à une famille unie qui le chérissait.
Gilles était sur le point de fonder sa famille.
Gilles c'était un ami, un camarade de classe, un sportif qui a passé une grande partie de sa vie à Saint-Leu.
Gilles c'était pour nous un excellent fleuriste, un pilier du centre commercial des Diablots.
Gilles était à l'aube d'une vie pleine de promesse de bonheur.
D'autres gens en ont décidé autrement.
Gilles :
Nous sommes réunis pour te dire que nous ne t'oublierons pas, que ton nom restera dans nos cœurs et qu'une artère de notre ville portera ton nom.
Les morts ne sont vraiment morts qu'à l'instant où s'éteint le dernier d'entre ceux qui les ont connus.
Puissent tes parents et ta famille retrouver le sourire et la force de vivre en espérant de revoir un jour. »

Partager cette page :
Facebook
Twitter
Google +
Linkedin
Viadeo
Pinterest
Email
Département du Val d'Oise Saint-Leu-la-Fôret