top of page

Jusqu'où va-t-on trahir les intérêts de notre peuple ?


Nommer une américaine à la DG concurrence de la Commission Européenne ! Décidément jusqu’où va-t-on trahir les intérêts de notre peuple.


C’est avec stupéfaction que j’ai appris que l’économiste américaine Fiona Scott Morton allait être nommée à la direction générale de la concurrence. Cette personne a longtemps travaillé pour les Gafam – dont on sait qu’ils posent de très sérieux problèmes de souveraineté à l’ensemble des pays européens et qu’ils se dispensent volontiers de leurs obligations fiscales (pillant ainsi les données des Européens, y compris les plus intimes comme les données sanitaires, sans rien rendre en retour).


Elle fut également responsable de l’administration anti-trust de Barack Obama. Autrement dit, dans la plupart des négociations transatlantiques auxquelles ses nouvelles fonctions la mêleront, il est très vraisemblable qu’elle choisisse de défendre, comme elle l’a toujours fait jusqu’ici, les intérêts opposés à ceux des Européens. Il me semble déjà incroyable que nous ne soyons pas capables de trouver, parmi les 27 pays membres, de personnalités qualifiées pour cette mission.


Il me semble encore plus incroyable qu’une personne qui a naguère travaillé contre les intérêts européens découvre soudainement le bienfondé de ces derniers


Mais le plus incroyable est encore qu’à ma connaissance, le président n’a pas dit un mot contre cette nomination scandaleuse – à la différence de plusieurs autres gouvernements de l’Union. Quand Emmanuel Macron prétend défendre la souveraineté française et, « en même temps », la prétendue souveraineté européenne, il faut donc comprendre qu’il piétine à la fois les intérêts européens et les intérêts français !

3 vues0 commentaire

Comments


bottom of page