top of page

Les plus courtes folies sont assurément les meilleures



Depuis quelques jours, les réseaux sociaux diffusent abondamment une « performance artistique » organisée par une association lyonnaise où l’on voit des acteurs se promener nus dans un jardin devant des enfants et jouant avec des légumes en forme de sextoys.


Je sais bien que cette affaire s’est déroulée il y a déjà plusieurs mois. Je sais bien que l’association n’a pas encore reçu de subvention de la ville de Lyon. Il n’en reste pas moins que cette affaire est emblématique des délires wokistes.


« Comment peut-on tolérer ce genre d’exhibition dans l’espace public ? »


Comment peut-on, en particulier, le tolérer devant des enfants ?

Comment peut-on appeler cela de l’art ?


Et que le maire de Lyon envisage sérieusement de subventionner cette association ne rassure pas beaucoup sur l’usage des deniers publics par les socialo-écolo-communistes !


Accessoirement, cela en dit long sur « l’art » prétendument subversif, mais réellement subventionné sur fonds publics et sur les dérives du financement associatif…


Il n’y a pas d’argent public, il n’y a que l’argent des contribuables. Il est grand temps que les citoyens contribuables reprennent le pouvoir.

2 vues0 commentaire

Comments


bottom of page