top of page

Où sont passés les hommes d'État ?



À l’orée de ce mois d’août, je ne peux m’empêcher de penser à la légèreté avec laquelle est traitée la guerre à l’est.

Il y a cent huit ans, le 2 août, veille de la déclaration de guerre, se déroulait l’ordre de mobilisation générale des jeunes français. De l’insouciance au chaos et de la vie à la souffrance et à la mort. Ils n’étaient pas plus fous que nous le sommes actuellement, ni les dirigeants, ni les simples citoyens.


Je pense à mes arrières grands-parents et à ces millions de soldats morts qui reposent dans ces innombrables stèles commémoratives. (Je soutiens ardemment le Souvenir Francais). Je pense à ce suicide de l’Europe annoncé par Paul Valéry : « nous autres civilisations , nous savons que nous sommes mortelles ».

Nous marchons vers la guerre comme des somnambules écrivait récemment dans une tribune de haute tenue Henri Gaino. En ce premier quart du 21ème siècle, il manque les grandes voix qui ont accompagné sans guerre la disparition de l’URSS : les Jean-Paul 2, les Gorbatchev, les Reagan, les Kohl, les Thatcher, les Mitterrand qui ont su gérer la disparition de l’ordre de Yalta.

Aujourd’hui, il manque cruellement ces hommes d’État, pétris d’histoire et d’épaisseur humaine. Face à Poutine, les Biden, les Macron et autres ne font pas le poids. Je souhaite que l’on écoute les Védrine, les de Villepin, les Sylvie Berman et aussi M. Gorbatchev qui a été prix Nobel de la paix.

Nous autres français devons travailler à la paix pour obtenir un cesser le feu. Il faut cesser de suivre en tout point la géopolitique souvent désastreuse des États-Unis. Que l’OTAN fasse la guerre à la Russie par Ukraine interposée est dangereux. Plus la guerre dure, plus s’accumulent les morts ukrainiens et russes.

Qu’amène la politique des sanctions: inflation et pénurie. Qui sont ceux qui en souffrent le plus? Le pouvoir russe ou l’économie européenne ? Le rouble ou l’euro? Les européens et particulièrement l’Allemagne dépendent des matières premières russes et notamment pour 55 à 60% pour le gaz. Ils dépendent aussi du pétrole et du charbon… quel échec retentissant de la politique énergétique allemande d’abandon du nucléaire pour les énergies dites propres.


Ne suivons pas le même chemin!!! On peut même dire que le monde à court terme dépend de l’agriculture Ukrainienne et Russe puisque l’ONU exhorte la Russie à laisser le blé sortir d’Ukraine. Il faut faire cesser la guerre.


Que veut Poutine ? Que veulent les ukrainiens, que peuvent-ils accepter ? Quelles initiatives peuvent prendre les européens ? Les sanctions n’ont jamais fonctionné et ces décisions sont contraires aux intérêts des français. En sus une partie importante de l’Europe, Ukraine comprise ne peuvent se passer de la Russie. A quand une grande conférence pour mettre fin à la guerre sur le sol européen ? Il est au moins urgent d’essayer.

2 vues0 commentaire

Comments


bottom of page