top of page

Un président sans majorité



17juin 2022, c’était une première : les résultats des élections législatives n’avaient pas donné de majorité à ce président.


Un an après : absence de projet identifié, politique de court terme et encore le terme politique est mal choisi, je devrai parler de communication tous azimuts aboutissant à lois votées dans l’urgence émotionnelle.


Avec in fine des résultats catastrophiques sur tous les plans


Décivilisation, islamisation, wokisme, comportements avilissants d’une partie de la classe politique - y compris des ministres - qui sont censés gouverner et représenter le peuple. Beaucoup de citoyens ne votent plus et ne se reconnaissent pas dans ces « élites ». La situation se dégrade.


Quantité de réformes et avalanches de lois et normes (430000!) qui aboutissent à restreindre les libertés des Français. Les ZFE menacent la liberté de circuler. Le ZAN entrave la liberté d’aménager notre cadre de vie et le développement de notre économie. La loi Climat et Résilience avec son cortège de diagnostics porte atteinte au droit de propriété.


Pap Ndiaye veut imposer la mixité et restreindre la liberté d’enseignement


Les échecs en matière de sécurité et de justice sont dramatiques avec pour résultats de contraindre la liberté des « braves gens » sans faire grand mal aux délinquants et criminels.

On marche vraiment sur la tête! Vous connaissez les mots de Pompidou… « il faut arrêter d’emm…. les Français ». La liberté est une valeur en danger à défendre.


Avec la numérisation et l’IA nous connaîtrons des bouleversements majeurs et bien peu y réfléchissent. Rien ne sert de se lamenter, il faut continuer à se battre pour ce qu’on croit juste, vrai et bon pour notre pays. Et pour reprendre une phrase du Maréchal Lyautey que mon grand-père a servi « la joie de l’âme est dans l’action. », alors œuvrons pour reconstruire la Nation, l’État et la Démocratie.

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page