top of page

Irresponsable !



La presse de ce matin nous apprend que la France vient, à nouveau, de rapatrier 10 femmes de djihadistes et 25 enfants. Tous se trouvaient dans les camps de prisonniers syriens. Ce choix, faussement humanitaire, est très inquiétant.

D’abord, au plan international : ces femmes qui avaient librement choisi de rejoindre l’État islamique auraient dû être jugées par l’État qui a souffert des exactions dudit État islamique. Ce précédent dangereux pourrait se retourner à tout moment contre la justice française – si tel ou tel État de la planète considérait que cette dernière ne répondait pas à ses propres impératifs.

Mais, surtout, au plan sécuritaire, il est très grave de faire revenir en France les complices d’assassins barbares.

A l’heure où la justice libère tant de djihadistes, accumulant les explosifs dans une société déjà au bord de l’explosion, il n’était vraiment pas nécessaire d’aller en chercher de nouveaux à l’étranger.


Espérons – sans trop y croire – que les Français n’auront pas à regretter le pseudo-humanitarisme d’Emmanuel Macron, comme ils ont déjà payé au prix fort celui de Manuel Valls qui avait refusé de « faire le tri » entre les « réfugiés » – et avait ainsi, indirectement, préparé l’attaque du Bataclan.

2 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page